Ombres et libertés

Skriber | Musique

Après la sortie d’un premier EP, Serotonin, La Vague touche à nouveau la plage de notre nature avec un second. Lemme Be sortira ce vendredi 8 novembre. Au-delà de ses sonorités électro mixant échos orientaux et occidentaux, il est une ode à une nouvelle liberté tant émotionnelle qu’intellectuelle. Et s’il est un hommage aux origines multiples composant l’identité de Thérèse Sayarath, il est aussi une invitation à l’échange tranquille, éloigné des exaspérations et des revendications. Se poser, parler, dire, partager, s’accorder : un programme connecté à un être et à une artiste, unifiés grâce à la musique.

La Vague : Let Them Fall

Au-delà de la contre-culture que ses mélodies suggèrent, La Vague initie sans s’échouer. Au contraire, elle pose une certaine forme de poésie mêlant rage, vertige et renouveau, comme c’est le cas dans Tumble en première plage. L’émancipation n’est jamais acquise si on ne prend pas garde aux garde-fous que d’autres dressent pour la limiter. Voire la faire taire. Ainsi, Lemme Be la revigore sous ses faux airs de ne pas y toucher. Entre provocation et inspiration, La Vague se veut force de proposition pour de nouvelles réalités.

Cet article défonce, MERCI Florian !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *