Pop corn in the air

Elastikanimal | Nouvel album | 1631 Recordings | Sortie : 12 mai 2017

Et si, vous et moi, nous sortions l’espace d’un instant des sentiers battus ? Si je vous disais ce qui se passe dans la tête, dans le corps, lorsque l’on commence à écouter les notes confiées par Moinho ? Sans doute prendriez-vous cet air un peu désabusé. Peut-être même remettriez-vous en question l’authenticité de mes propos. Pourtant, j’aurais gagné de précieuses secondes. Car Josef pointera déjà le bout de son nez. Sur la première plage d’un univers dédié à Elastikanimal, le second album de Moinho.

Franck Marquehosse est un Palois qui a du style et des notes à revendre. Son nouvel album Elastikanimal, à paraître en mai, lui donne l’occasion de le prouver à nouveau. Ses neuf titres inédits valorisent son amour pour le projet Moinho. En outre, ses aspects les plus acoustiques et les plus immédiats.

Ce nouvel opus doit son nom au personnage récurrent du livre d’Edith Azam, Du pop corn dans la tête. Il permet à Franck Marquehosse d’intensifier son exploration d’une musique contemporaine minimaliste, romantique et mélodieuse. Les blanches et les noires s’y confondent pour offrir une expérience hors du temps à l’auditeur. Depuis sa rencontre avec Cyril Caucat, à la tête du label Aveyronnais Arbouse Recordings, et sa participation au projet musical Erik Satie et les Nouveaux Jeunes, Moinho a pris de l’altitude.

Son bel envol eut lieu en 2012 avec la sortie d’un premier disque nommé Baltika. Un voyage retranscrivant celui de Franck Marquehosse, depuis qu’il quitta les premiers groupes dans lesquels il était chanteur. Dans Moinho, sa voix est désormais absente. Pourtant, ses intentions ont l’envergure qu’il sut leur insuffler grâce aux enseignements de H. Carrère, son professeur de piano. Grâce aussi à cette capacité à combiner technique précise et musicalité. Parmi son public, beaucoup la qualifient de cinématographique.

Elastikanimal sort sur le label suédois 1631 Recordings le 12 mai 2017.

Elastikanimal sort sur le label suédois 1631 Recordings le 12 mai 2017.

Dans Elastikanimal, Franck Marquehosse a voulu développer des pièces plus longues et plus répétitives. Les morceaux s’étoffent. Les solos au piano s’enrichissent d’un quatuor à cordes, d’un vibraphone, et d’un xylophone africain à résonateurs appelé marimba.Une fois de plus, l’imaginaire de l’auditeur a quartier libre. Il gambade dans des espaces axés sur la créativité que Franck Marquehosse prit le temps de faire grandir, et de nuancer. C’est une habitude. C’est aussi son envie afin de dévoiler un univers simple et ressenti.

Dans The Keys, les portes s’ouvrent sur des moments de solitude empreints du dessein de chacun et de la tentative d’une échappée belle. Le titre Entre-deux pourrait quant à lui marquer la fuite du temps, l’évocation d’angoisses folles mêlées à des désirs ardents et cachés. La luminosité exprimée dans Les Lointains porte l’auditeur vers les horizons chaleureux et flamboyants que Moinho l’invite à visiter avec lui.

Le vent tourne et gonfle les ailes de Moinho. Et cela tombe bien, car si la prononciation de son nom renvoie inéluctablement à l’oiseau et à l’ornithologie dont Franck Marquehosse est passionné, il est surtout un mot ramené de son voyage au Portugal et qui signifie “moulin”. De quoi faire tourner les têtes et les cœurs dans la nouvelle épopée d’Elastikanimal, aux confins d’un système planétaire dont vous deviendriez l’étoile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *