L’évidence de la cause humaine

Skriber | Musique

Dans le Théâtre de Verdure du Festival de Robion, Inna Modja fait son entrée, telle une reine vêtue du crépuscule d’une nuit pas comme les autres. Les applaudissements sont autant de pétales posés sur son chemin. Dans sa bulle préservant ses rêves et son équilibre, elle partage les violences et les espoirs d’un monde en proie à ses confusions. Le silence est d’or jusqu’aux premiers pas de danse de la foule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.