Sa plus belle histoire

Chanson française

NEPTUNE est le nom de scène de Marine Demarquet. Elle est auteure, compositrice et interprète. C’est une artiste qui chante pour être libre. Elle navigue sur les flots d’émotions longtemps intériorisées. Elle les diffuse aujourd’hui dans ses chansons, aux textes comme autant d’échos au rêve, au voyage et aux histoires des gens.

La planète NEPTUNE est l’une des plus éloignées de la Terre. Dans la mythologie romaine, NEPTUNE est aussi le dieu des océans. Dans celle de Marine, il est le calme qui cache la tempête.

Multi-instrumentiste, NEPTUNE est aussi une plume qui s’exerce à ses premières poésies dès l’enfance. Il est question à l’époque de trésors cachés sous une école et de tendres mots pour ses parents. C’est désormais une femme trentenaire qui tient la mine. Elle offre ses mots à une existence qui n’est pas toujours de tout repos.

NEPTUNE s’inspire de ces heures passées dans l’hôpital où elle travaille. Au contact des autres, elle croise des bouts de vie heureux et beaucoup d’autres qui ne le sont plus. Elle en tire l’encre pour ses histoires. Par-delà les mers du temps, elle sourit à Barbara qu’elle admire et qui, sur l’autre rive, l’écoute les interpréter.

Le 13 mars 2019, NEPTUNE se produira en première partie de Siberi au Kraspel Mysik dans le cadre des rendez-vous de Cara Mia.

Le 13 mars 2019, NEPTUNE se produira en première partie de Siberi au Kraspel Mysik dans le cadre des rendez-vous de Cara Mia.

Les rendez-vous de Cara Mia feront partie du projet événement destiné à célébrer les 40 ans de la musique actuelle de la ville de Lyon. Ce sera l’occasion de découvrir les deux premières chansons de NEPTUNE. Elles révèlent son approche, dans la même veine que Pandore ; dans la même espérance portée par La Bronze ; dans cette rage qui se transmet à la façon de Damien Saez. Elles témoignent aussi de sa volonté d’en découdre avec les codes.

Du vent et des ecchymoses dévoile les dessous d’une armure et du pot aux roses qu’il renferme. De ces bleus que l’on maquille et de ces souvenirs de jeux d’indiens, pieds nus dans le jardin. De la trouille qui crame, de l’intérieur, le plus valeureux des guerriers.

Résonnant avec les textes les plus évocateurs de Fauve, Hypoxie fut écrit alors que Marine avait l’impression de gâcher sa vie. Ses contours sont ceux d’un véritable tourbillon qui l’emporta. Elle s’en tira pour ne pas perdre la trace de ses rêves d’enfant. Elle le chanta pour dire que ce manque d’oxygène n’était pas un fin en soi.

NEPTUNE compte finaliser sa maquette. Par la suite, elle envisage un projet de plus grande envergure à travers la réalisation de son tout premier EP.

Florian est engagé et investi, les échanges sont faciles, il est disponible. En trois mots : collaboration très agréable. Go !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *