Au cœur de l’acte de création

Hipolito | Audiovisuel | Réflexion

Que recouvre l’imprégnation sociologique dans le cadre de l’acte de création ? Que suppose t’elle en termes d’intériorisation des valeurs et des normes d’une part ? En termes d’influence des agents de socialisation constitués par la famille, l’éducation, les médias et les groupes de pairs d’autre part ? Enfin, en termes d’impacts sur la création audiovisuelle, lorsqu’il s’agit de concevoir le processus de socialisation non plus comme la seule manière dont la société forme et transforme les individus. Mais aussi et surtout comme un levier à part entière d’une créativité qui existe, qui se renouvelle, qui soit utile et qui puisse, en prime, partager du sens ?

Imprégnation sociologique : levier de renouvellement créatif

L’imprégnation sociologique rime avec action. Elle permet à chacun d’apprendre sans savoir qu’il apprend. Et très souvent, sans savoir ce qu’il apprend. Elle mène à la solution du problème que se pose initialement le créateur, à l’action utile. Plus encore : elle fait résonner les émotions de telle sorte à créer du lien entre les instigateurs de la création – annonceurs et créateurs – et les gens. Dans cette optique de pleine considération des êtres plus que des personae, l’imprégnation sociologique devient vecteur de reconnexion à des pans infinis de la création. Elle se mue en une formidable aventure humaine, au contact de multiples réalités comme autant de sources d’inspiration et de renouvellement d’un monde tel qu’on désire le créer pour le vivre intensément.

Le nouveau magazine d’Hipolito Studio a été très bien accueilli : merci Florian !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *