Une infinité à raconter

Skriber | Musique

Il nous avait déjà ensorcelés en mai 2019 avec la sortie de son premier album solo Diviner. Hayden Thorpe est revenu le 16 octobre 2020 avec un nouveau trois titres médusant. Aerial Songs confirme sa sensibilité artistique à fleur de peau. L’occasion de l’interroger sur sa propre condition d’homme, au cœur d’un infini naturel qu’il ressent intensément. Une condition d’homme façonnant aussi le caractère immuable de ses nouvelles mélodies.

Hayden Thorpe : “Je pense que c’est la première fois que mon style de vie, ma musique et mon être occupent tous la même ligne. Le secret n’est pas à découvrir ailleurs : il est juste ici.”

Wild Beasts ne me manque pas. Je chéris l’expérience et l’amitié que j’ai partagées avec mes frères et mes camarades de groupe. Mais rien ne nous manque lorsque nos rêves se sont pleinement réalisés. Être dans un groupe est une façon très unique de vivre sa vie. Sans doute m’arrivera t’il encore d’avoir des flashbacks sur un moment drôle ou scandaleux, que je vécus dans une partie lointaine du monde avec le groupe. Alors, je serai reconnaissant d’avoir connu ce moment. Mais désormais, je suis absorbé par ma propre mission. Notamment à travers cette plénitude qui devient possible en vivant par la musique. J’ai réalisé que la paix et l’énergie forment mon travail d’aujourd’hui. Et j’ai la chance d’avoir un certain nombre de partenaires avec lesquels partager ce voyage.”

Thank you for this great interview Florian.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *